Shave off seconds

RECORDS DE TAILLE

Certains d'entre nous peuvent avoir des idées bien arrêtées sur l'épilation, mais il faut reconnaître que certains sportifs professionnels considèrent le rasage du corps comme faisant partie de la compétition. Et un torse sans poil est plus que la mise en valeur de ces muscles bien formés, il présente également bien des avantages techniques. Nous avons fait la différence entre les poseurs et les professionnels pour trouver les sports qui ont véritablement besoin d'un physique imberbe (et ceux qui aiment juste cette sensation de douceur).

CYCLISME

Contrairement à la croyance populaire (ou à l'insistance des cyclistes professionnels), le rasage des jambes n'a rien à voir avec l'aérodynamisme. En réalité, aucune étude scientifique ne démontre qu'un membre chauve fend mieux l'air qu'un membre poilu. La résistance est bien trop minime pour changer quoi que ce soit. Et si les cyclistes professionnels disent le contraire, c'est simplement l'effet placebo de se voir et de se sentir comme de meilleurs athlètes (voir le lycra aux couleurs criardes, les gadgets à la mode, la présentation de leur boîte à repas, etc.) Les limites, c'est tout dans la tête.

La seule raison valable de se raser le corps tient aux collisions lors de la course ; ce moment malheureux (et parfois plutôt sanglant) où un cycliste tombe et qu'il faut éliminer toutes sortes de saletés de ses blessures. Les poils sur les jambes ne facilitent pas le travail et le retrait des pansements n'est pas moins douloureux.

NATATION

Avant l'autorisation des maillots high-tech, les nageurs avaient de bonnes raisons de se raser le torse : le « flux laminaire », c'est-à-dire la facilité avec laquelle un fluide peut passer autour d'un objet. L'eau est 1 000 fois plus dense que l'air, et une surface parfaitement lisse est nécessaire pour la pénétrer.

Des études scientifiques ont prouvé que le fait de supprimer les poils du corps optimise grandement le flux laminaire. Cela peut avoir des conséquences importantes sur la distance parcourue à chaque mouvement et, dans une course olympique, ce centième de seconde fera toute la différence!

BODYBUILDING

Les culturistes n'améliorent pas leurs performances avec un rasage soigné ; ils ont simplement une conception très « particulière » de l'esthétique. En quelques mots, s'il y a moins de poils, la définition est améliorée. Et, pour ces sportifs, chaque détail a de l'importance. De plus, à quoi cela sert-il d'avoir une tablette de chocolat si personne ne peut la voir sous un tapis de poils?